La Jeune fille et la mort

Avec France Renard, Luc Baboulène et Philippe Pierrard

Mise en scène Massimiliano VERARDI


Une jeune république d’Amérique Latine, hantée par son récent passé de dictature. Dans une maison isolée en bord de mer, Paulina, ex-militante emprisonnée et torturée durant l’ancien régime, vit aux côtés de son époux Gerardo, brillant avocat promis à un grand avenir politique. Une nuit d’orage, Gerardo tombe en panne de voiture sur la route qui l’amène chez lui, il est raccompagné par le Docteur Miranda.

Aussitôt, Paulina croit reconnaître en ce visiteur providentiel son ancien tortionnaire. Décidée à le confondre et à se venger, elle convainc son mari de jouer l’avocat de la défense. Très vite le procès bascule…

 

Que se passe-t-il quand la victime croit reconnaître son bourreau et que le destin lui offre l'occasion d'inverser les rôles ? Peut-on séparer nettement le bien du mal ?
S'il n'existe pas une vérité absolue, où devons-nous la chercher ? Dans les nuances...?
D'une actualité surprenante, ce texte nous interroge sur l'éternel conflit entre justice et devoir de mémoire ainsi que sur la capacité à devenir et rester humains.
Évitant tout moralisme et facilité, cette pièce puissante traite des complexités engendrées par la recherche de la justice et du châtiment.